Auteure ou autrice ?

Si le terme « auteur » ne pose aucun problème lorsqu’il s’agit de parler d’un homme, qu’en est-il pour les femmes ?
Pour beaucoup, « autrice » sonne étrangement à l’oreille, tandis que « auteurE » ne fait pas la différence entre un homme et une femme.
Alors quel terme faut-il choisir lorsqu’une femme se présente comme étant une professionnelle de l’écriture ?

Sachez que le terme « autrice » a été chassé de l’Académie Française au XVIIème siècle car les hommes se réservaient le privilège de certaines professions (sympa, hein ?). Ils acceptaient que les femmes propagent la parole de l’homme, mais pas qu’elles en soient l’auteur. Quelle époque, tout de même…
En faisant mes petites recherches, j’ai découvert que le terme autrice était utilisé au XVIème siècle pour désigner des reines en tant qu’ambassadrices de la paix. Il a par la suite été refusé par l’Académie Française, bien que certaines ont tenté de le réintroduire au XXème siècle, sans succès.
Pour en savoir plus sur l’historique du mot « autrice », je vous invite à lire cet article sur le blog d’Aurore Evain.

Concernant le terme « auteurE« , il faut noter que celui-ci provient de nos amis Québécois et commence à prendre de plus en plus de terrain dans nos pays francophones.

Donc, en gros, quel terme doit-on utiliser ?

Eh bien sachez que les deux appellations sont correctes. « Autrice » existe depuis longtemps, mais ne sonne pas très bien à nos oreilles, tandis que « auteurE » n’est que la féminisation du terme masculin et, à l’oral, ne fait aucune différence.
A vous donc de choisir, amies écrivaines, le mot que vous préférez. Le plus simple est peut-être justement de choisir l’appellation « écrivaine » qui choque moins.

Et vous que préférez-vous ? Plutôt AuteurE ou Autrice ?

 

Téléchargez votre ebook gratuit "11 conseils pour devenir écrivain" en guise de cadeau de bienvenue !

Après avoir entré votre nom et votre adresse email, je vous enverrai un lien à partir duquel vous pourrez télécharger gratuitement votre ebook (pensez à vérifier votre dossier spam).

 

 


Auteure de romances New Adult. Amoureuse des mots à l'imagination débordante.

  1. June.W

    7 août

    Personnellement, je préfère « autrice », justement parce que la différence d’avec « auteur » s’entend clairement à l’oral. Je pense que c’est important, en particulier dans notre société actuelle, de visibiliser les femmes qui écrivent, qui s’expriment, qui ont des choses à dire et des histoires à raconter. Et si ça sonne mal à l’oreille, c’est surtout parce que c’est un mot auquel nous ne sommes pas encore habitué•es – pourtant, « actrice » ou « factrice » ne nous posent pas de problème !

    • Morgane Tryde

      7 août

      Oui, c’est clair, nous ne sommes pas habitués à entendre le terme « autrice » ! Peut-être qu’à force de l’utiliser, le mot finira par devenir courant.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6708 to the field below:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

+ S inscrire à la Newsletter

S inscrire à la Newsletter