Comment faire parler des enfants ?

Il arrive, lors de l’écriture de votre roman, que vos personnages soient confrontés à un enfant. Comment faire, dans ce cas de figure, pour que le petiot paraisse réel aux yeux des lecteurs ? En effet, utiliser les enfants dans un roman pose pas mal de difficultés et je vais voir aujourd’hui avec vous quelles sont-elles et comment les surmonter.

Utilisez un langage d’enfant

Les enfants ont un vocabulaire bien plus limité que celui des adultes. Leurs phrases ne sont pas toujours bien construites et ont une structure simple. Lorsque vous faites parler un enfant dans votre roman, n’oubliez pas ceci. Le lecteur doit réellement avoir l’impression d’avoir affaire à un enfant et non pas à un adulte déguisé en enfant !
Attention tout de même à ne pas tomber dans l’effet inverse et à donner à l’enfant un air de profond imbécile. Même s’ils sont jeunes, les bambins sont tout de même capables de réfléchir de façon plus ou moins profonde (parfois plus que certains adultes, croyez-moi…).

Attention au petit savant

Les enfants en savent plus qu’on ne le croit et perçoivent des choses qui peuvent nous échapper. Néanmoins, ils ne sont pas des petits génies omniscients. Pour le bien de votre roman, vous pouvez bien entendu faire en sorte que l’enfant soit extrêmement intelligent et réceptif, mais n’en faites pas trop non plus, sous peine qu’il ne paraisse pas réel.
Selon son âge, il possédera certaines connaissances apprises à l’école ou ailleurs, mais il est tout de même peu probable qu’il puisse vous réciter des formules mathématiques apprises à l’université.

Évitez de « gagatiser »

Certains adultes s’adressent aux enfants comme s’ils étaient de pauvres crétins. Or, un enfant est tout à fait capable de comprendre le français correctement employé. Bannissez donc les « Oh ! Regarde le piou-piou là-bas ! », « Tu as fait bobo à ta main ? », etc. Utilisez les bons termes pour désigner les choses, même lorsqu’il s’agit d’un jeune enfant et évitez les enfantillages.

Ni un ange, ni un démon

Même un enfant extrêmement difficile possède des côtés attendrissants, de même qu’un enfant sage peut parfois faire des bêtises. Tout n’est pas noir ou blanc avec les enfants. Ils ont des peurs, des craintes et, surtout, leur imagination est débordante ! Ils peuvent parfois vous raconter des histoires incroyables et complètement farfelues. N’hésitez pas à jouer là-dessus !
Gardez aussi à l’esprit que les enfants sont espiègles et adorent déstabiliser les adultes avec leurs petites remarques innocentes et leur franc-parler.

Evidemment, ces conseils ne concernent que des enfants évoluant dans un monde « normal », au sein d’un environnement « basique ». Si vos personnages vivent dans un univers futuriste ou fantaisiste, il est logique que les enfants seront différents de ceux que nous connaissons dans nos pays. Je ne tiens pas compte non plus des enfants ayant vécu des traumatismes et qui donc développeront des comportements anormaux.

Pour vous aider, voici une petite sélection de romans dont le narrateur est un enfant :

La vie devant soi – Roman Gary

Empire du Soleil – James Graham Ballard

La saga des ombres – Orson Scott Card

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee

Les armoires vides – Annie Ernaux

Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda avant de me voler maman – Kerry Hudson

Autobiographie d’une courgette – Gilles Paris

 

Avez-vous déjà utilisé un enfant dans vos romans ? Comment vous y êtes-vous pris pour le rendre réaliste ?

 

 

Téléchargez votre ebook gratuit "11 conseils pour devenir écrivain" en guise de cadeau de bienvenue !

Après avoir entré votre nom et votre adresse email, je vous enverrai un lien à partir duquel vous pourrez télécharger gratuitement votre ebook (pensez à vérifier votre dossier spam).

 

 


Auteure de romances New Adult. Amoureuse des mots à l'imagination débordante.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 9924 to the field below:

+ S inscrire à la Newsletter

S inscrire à la Newsletter