L’art de créer des paragraphes

Lorsque vous écrivez un texte, celui-ci ne doit jamais être rédigé en un seul bloc.
Il doit être aéré afin de permettre une lecture plus aisée et fluide.

Aspect technique :

Tout paragraphe commence par un alinéa, c’est-à-dire un retrait de 0.5 par rapport à la marge (ou deux petites barres si vous préférez). Il suffit ensuite d’appuyer sur la touche TABULATION et le tour est joué. Votre alinéa est créé.
Lorsque votre paragraphe est terminé, vous allez à la ligne et recommencez un autre paragraphe et ainsi de suite.

Quand commencer et quand terminer un paragraphe :

Il est de coutume de prétendre qu’on écrit une idée centrale par paragraphe. En cas de nouvelle idée, on passera au paragraphe suivant.
Un paragraphe peut regrouper plusieurs phrases ou une seule. L’essentiel est que le tout se rapporte à une même idée.
Si votre idée maîtresse comprend plusieurs facettes, chacune d’elles sera abordée dans un paragraphe différent.

Il existe cependant des exceptions. Si votre paragraphe est assez long et lourd à digérer, il peut être bon de le scinder en deux ou plus afin de permettre à vos lecteurs de le digérer, et ce même si l’idée centrale reste la même.

Notez qu’il n’existe pas réellement de règle stricte concernant la structure des paragraphes. Personnellement, je construis les miens au feeling sans trop me poser de questions. Je m’arrange surtout pour que la lecture de mon texte soit aérée et fluide. Avec le temps et l’expérience, vous parviendrez à savoir quand il est bon de terminer un paragraphe et d’en commencer un nouveau.

Voici un exemple : (extrait de mon roman « Attise-moi… Si tu peux »)

Bastian a insisté pour régler le repas et je n’ai pas tenté de l’en dissuader. Après tout, c’est lui qui a tenu à ce que l’on dîne ensemble ! Et puis, il est censé tout mettre en œuvre pour me séduire. À contrecœur, je dois bien reconnaître qu’il est de compagnie agréable… quand il ne fait pas de commentaires salaces toutes les trois minutes ! (Idée principale : le règlement du repas)

Je ne pensais pas qu’il pouvait se montrer aussi… gentleman. J’avoue que la première impression que j’ai eue de lui n’était pas vraiment la bonne même si je ne me fais aucune illusion à son sujet. Je sais très bien qu’il me courtise dans un seul et unique but : celui de me mettre dans son lit pour se prouver qu’aucune femme n’est capable de résister à ses charmes. (Idée principale : le charme du héros)

Alors qu’il me raccompagne à ma voiture, je commence à craindre qu’il ne tente un geste déplacé. J’attrape mes clés avec empressement, histoire de pouvoir m’engouffrer dans mon petit bolide le plus vite possible. Évidemment, dans ma précipitation, je fais tomber mon sac et la moitié de son contenu se déverse sur le parking. (Idée principale : le départ précipité)

Rencontrez-vous des difficultés quant à l’élaboration de vos paragraphes ?


Auteure de romances New Adult. Amoureuse des mots à l'imagination débordante.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 1487 to the field below:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

+ S inscrire à la Newsletter

S inscrire à la Newsletter