Qu’est-ce que la Dark Romance ?

De nos jours, la romance ne se résume plus à quelques baisers échangés vite fait sur fond d’histoire sentimentale un peu fleur bleue.
De nombreux sous-genres ont fait leur apparition, avec plus ou moins d’érotisme au cœur de l’intrigue.
Si 50 nuances de Grey a ouvert le bal, d’autres ont fait travailler leur imagination et ont permis à la Dark Romance de voir le jour.

C’est quoi au juste ?

Ne vous fiez pas à son nom. Il ne s’agit pas ici de romance gothique, mais plutôt d’un style de romances qui brisent les interdits. A prendre donc avec des pincettes et à ne pas mettre entre toutes les mains. Les degrés d’interdiction sont évidemment variables, mais il faut savoir que certains romans sont plutôt trash.

Le scénario de la Dark Romance est toujours plus ou moins le même, à savoir une histoire d’amour un peu ou très violente dans laquelle la jeune femme se fait malmener par son amant, pour finir par tomber amoureuse de lui. Elle peut se faire kidnapper et subir toutes sortes de tortures psychologiques et physiques. Oui, ici, nous parlons bien de viol, de soumission non consentie et de maltraitance proche des films d’horreur. Le syndrome de Stockholm y est abondamment abordé, d’ailleurs. L’histoire franchit allègrement la Loi de même que la morale. Mais, attention, il y a toujours un happy end à la fin !

Attention à ne pas confondre avec le BDSM (bondage, domination, soumission, sado-masochisme) qui est un genre littéraire dans lequel les protagonistes sont consentants !

Un genre répandu ?

Comme souvent, la Dark Romance a pris racine aux Etats-Unis et est arrivée récemment dans nos pays francophones.
Je peux vous citer en exemple la saga « The Dark Duet » écrite par C. J. Roberts et publiée chez Pygmalion et, plus récemment, le livre intitulé « Dark Romance » publié chez Harlequin. J’ai personnellement lu les deux premiers tomes de la série « The Dark Duet » (vous pouvez retrouver ma chronique littéraire ici pour le tome 1 et ici pour le tome 2). Même si ce style de romance commence à faire son chemin, elle n’est pas encore très répandue sur notre territoire. Il faut dire que les thèmes abordés ne sont pas à la portée de tous et surtout toutes. Psychologiquement, ce genre de littérature est assez dur à lire car il peut mettre mal à l’aise à différents degrés.

Pour qui ?

Difficile de répondre à cette question. Je pense, dans un premier temps, que ce genre s’adresse plus particulièrement aux femmes. Avant d’entamer ce style de lecture, il faut bien se renseigner afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Il est clair que si vous n’appréciez que les histoires d’amour romantiques et un peu fleur bleue, la Dark Romance vous fera horreur. En revanche, si vous aimez, de temps en temps, vous bousculer et lire quelque chose de différent qui vous ébranlera alors pourquoi ne pas tenter le coup ?
Je pense cependant qu’il est compliqué d’enchaîner la lecture de plusieurs de ces livres car, psychologiquement, c’est assez lourd à supporter.

Quelques exemples de livres de Dark Romance :

The Dark Duet, tome 1 : Captive in the Dark par C. J. Roberts
Dark Romance par Penelope Douglas
Percée à nue par Scarlett Edwards
Twist me : L’enlèvement par Anna Zaires

Avez-vous déjà lu ou écrit de la Dark Romance ? Ce genre littéraire vous attire-t-il ?


Auteure de romances New Adult. Amoureuse des mots à l'imagination débordante.

  1. Anne

    4 juillet

    C’est un super article pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la Dark Romance. J’écris justement une Dark Romance et ton article m’aide beaucoup à savoir ce que c’est.

    • Morgane Tryde

      5 juillet

      Contente qu’il puisse t’aider 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3468 to the field below:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

+ S inscrire à la Newsletter

S inscrire à la Newsletter